Il existe des similitudes entre le Luxembourg et la France sur ces deux marchés et on y constate notamment sur ces deux territoires un engouement pour le coaching. Tout le monde s’y met ! Etat des lieux donc une fois passé la frontière.

 

L’offre de formation continue au Luxembourg: état des lieux

 

L’Observatoire de la formation publie Formabref «L’offre de formation continue en chiffres». Pour la première fois, une étude vise à recenser les organismes de formation professionnelle continue légalement établis au Luxembourg et les caractéristiques de leur offre de formation.

Une offre de formation à l’image de l’économie de services

L’offre de formation est centrée sur les services, à l’image de l’économie luxembourgeoise. Les domaines «Développement personnel et professionnel», «Comptabilité, finances, gestion et secrétariat» et «Informatique» arrivent en tête de l’offre globale de formation professionnelle continue proposée.

S’agissant du nombre de participants, les formations en «Comptabilité, finances, gestion et secrétariat» occupent la tête du classement. L’importance des formations en langues, avec 24% de participants, s’explique aisément par la situation atypique du Luxembourg en termes de multilinguisme, de multiculturalisme et d’afflux de travailleurs frontaliers.

La moitié des offreurs de formation (47%) élaborent des programmes de formation sur mesure, adaptés aux besoins de leurs clients.

Large succès du coaching

Parmi les offreurs de formation, 61% proposent du coaching. Les trois quarts de l’offre de coaching sont diffusés à travers les domaines «Développement personnel et professionnel» (34%), «Comptabilité, finances, gestion et secrétariat» (18%), «Informatique» (11%) et «Vente et marketing» (11%).

L’e-learning s’installe également dans l’offre de formation continue. Tous domaines confondus, 18 % des offreurs de formation déclarent proposer des formations e-learning. Le taux de pénétration du marché en matière d’e-learning est le plus important parmi les offreurs de formation qui proposent des formations en «Langues» (22%) et en «Informatique» (17%).

Les organismes privés, une majorité de petites structures…

67% des organismes de formation privés emploient moins de 5 salariés et 21% sont des structures individuelles qui ne comptent aucun personnel salarié.
Pour répondre aux besoins de leurs clients, ces petites structures font appel à des formateurs freelances, car ils constituent une main d’œuvre qualifiée et flexible. Ainsi, 64% des organismes privés de moins de 5 salariés opèrent par l’intermédiaire de formateurs freelances.

… dans un marché concurrentiel

Le chiffre d’affaires est lié à la taille de la structure. La moitié des organismes de formation privés (47%) réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 100.000 €.

Le coût, principale barrière à la formation

La moitié des offreurs (51%) considèrent le coût de la formation comme principale barrière à la formation pour les entreprises.

Selon 12% d’entre eux, la formation est encore aujourd’hui jugée peu utile par certains dirigeants. D’autres évoquent l’absence de compétences internes pour le management de la formation professionnelle continue (11%), ce qui indique un besoin de professionnalisation de la fonction formation dans les entreprises.

Source :

http://www.paperjam.lu/communique_de_presse/fr/l-offre-de-formation-continue-au-luxembourg-etat-des-lieux

468 ad